Loading

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

menu
Accueil | Politique de la Ville | La PV en Essonne |
LA Politique de la Ville EN ESSONNE




Situé au sud de Paris, le département de l’Essonne se caractérise par un nord urbanisé et un sud plus vert.

Avec une population de 1 134 238 habitants (INSEE 1999), le département rassemble 1,9% de la population française et 10,5% de la population d’Ile-de-France.

6e département de la Région Ile-de-France et 12e département français, le taux d'urbanisation est de 93,21 % pour une densité de 629 habitants/km².

L’Essonne compte 196 communes sur lesquelles sont recensées 23 ZUS.

Liste des ZUS et ZRU en Essonne

La politique de la Ville concerne par ailleurs un nombre important d’Essonniens puisque 647 959 d’entre eux résident dans une commune en Contrat de Ville, soit 57% de la population du département.

En mars 2006, le Comité Interministériel des Villes met en place les nouveaux contrats : les « Contrats Urbains de Cohésion Sociale » (CUCS) succèdent aux Contrats de Ville. Signés par le préfet et le maire (ou le président de l’établissement public de coopération intercommunale) pour une période de trois ans (2007-2009), renouvelable une fois, ces contrats définissent un projet de développement pour chaque quartier.
Aujourd’hui, 13 Contrats Urbains de Cohésion Sociale, 24 Projets de Rénovation Urbaine et 19 sites d’intervention de Programme de Réussite Educative sont mis en œuvre dans le département de l’Essonne.

 Aux côtés de l’Etat et des collectivités locales, le Conseil général qui s’est attaché, depuis 1998,  à soutenir les collectivités engagées dans les dispositifs de la politique de la Ville a été signataire des Contrats de Ville, des Grands Projets Urbains et des Opérations de Rénovation Urbaine depuis 2000.

Le Conseil général a renforcé son implication dans les territoires prioritaires de la politique de la Ville en insistant sur trois axes spécifiques d’intervention : la participation des habitants, la lutte contre les discriminations et la prévention de toute forme de violence, dans le programme « Villes Essonne Solidaire 2007-2010 : concilier les projets urbains et le développement humain ».
Délibération du 25 juin 2007

L’Etat a initialisé le plan « Espoir Banlieue » en juin 2008, afin de donner  un nouveau souffle à cette politique de la Ville dont beaucoup ont douté de la lisibilité. Il s’agit pour ce plan de mobiliser toutes les énergies en profondeur, pour changer durablement les quartiers.

En 2012 le Conseil général de l’Essonne a reconduit le plan départemental de cohésion sociale sur la période 2013-2017.
Ce document sera bientôt consultable en ligne.  

Les principaux dispositifs de la Politique de la Ville en Essonne



ACTU
OCTOBRE 2017

Etude du CGET sur le vieillissement de la population dans les quartiers en Politique de la VIlle

Le vieillissement de la population ne revêt pas la même forme sur l’ensemble du territoire français. Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) souhaite mieux identifier ce processus...

ACTU
NOVEMBRE 2017

Le PPCM, en partenariat avec l'Université Paris Sud organise une formation universitaire «Transformation sociale et médiation»

Le diplôme universitaire «Transformation sociale et médiation par les pratiques sportives et artistiques » est une nouvelle formation créée par le Plus Petit Cirque du Monde (Bagneux) et l'Université ...


Signature du cadre de référence des Centres de Ressources de la Politique de la Ville

Le 16 mars dernier, le CGET organisait, à Paris, une journée nationale des centres de ressources de la politique de la ville. L'équipe du CRPVE y était bien sûr présente.
Cette journée marquait ...

Document sans nom