Accueil > Newsletter

Expression ville n°15 - MARS 2012

Edito

 

En finir avec la crise du logement

Par Agnès EL MAJERI,

Mission Île-de-France de la Fondation Abbé Pierre

3,6 millions de personnes non ou mal logées, près de 10 millions de personnes touchées par la crise du logement, un ménage sur cinq reconnaît avoir du mal à payer son loyer ou à assurer le remboursement de son emprunt immobilier. Ces chiffres accablants montrent que les difficultés liées au logement touchent un trop grand nombre de familles. Préoccupation passagère pour les uns, situation dramatique pour d’autres, accéder ou se maintenir dans le logement est plus que jamais un problème de société dont les conséquences sur le quotidien peuvent conduire à d’importants sacrifices.

Cette situation est d’autant plus aiguë en Île-de-France, compte tenu de l’intensité que revêt la crise du logement sur cette région : 406 000 demandeurs de logements sociaux, 13 000 places d’hébergement manquantes, un habitat indigne conséquent, la réapparition des bidonvilles, 50% des expulsions locatives effectuées sur cette région, plus de 30 000 ménages reconnus DALO en attente de relogement… tous les indicateurs montrent l’ampleur de la crise.

Créée il y a 20 ans, la Fondation Abbé Pierre peut témoigner d’une situation qui n’aura cessé de se dégrader pour devenir insupportable. Le 17ème rapport sur l’État du mal-logement en France revient sur deux décennies de politique du logement et dresse un état des lieux des personnes frappées par le mal-logement. Par ailleurs et afin qu’un véritable changement de cap soit enfin porté au plus haut niveau de l’État, la Fondation Abbé Pierre a invité les principaux candidats à l’élection présidentielle pour leur demander de s’engager solennellement en faveur d’un « Contrat social pour une nouvelle politique du logement ».

Ce contrat, élaboré aux côtés des forces vives du pays (associations, syndicats, experts, acteurs du logement, collectivités locales…), s’appuie sur quatre engagements majeurs et un socle de réformes sur lesquels la Fondation Abbé Pierre est d’ores et déjà mobilisée :

Parce que le logement est une priorité pour les Français, il doit impérativement le devenir pour leurs représentants politiques qui doivent déployer les moyens qui s’imposent. Il est grand temps d’en finir avec la crise du logement.

Inscrivez-vous en ligne au débat d'actualité du 29 mars

 

© 2007 CRPVE - mentions légales

Dans le même numéro

> Consulter "Expression Ville" n°15